Forum-DZ Flight Simulator
Créez un compte et participez aux discussions. C'est gratuit ! En visitent le site, vous vous donnez tout simplement la possibilité de rencontrer d'autres passionnés de FS, et d'échanger avec eux.




 
AccueilS'enregistrerFAQRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Air Algérie risque la paralysie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alpha_Bravo
Spammeur
Spammeur


Messages : 801
Points : 3311
Date d'inscription : 26/04/2010
Age : 38
Localisation : DAAE

MessageSujet: Air Algérie risque la paralysie   Jeu 12 Mai - 22:32


A la une Actualité

12 sections syndicales lancent un ultimatum
Air Algérie risque la paralysie
Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.05.11 | 01h00 9 réactions




Les représentants de douze sections syndicales de la compagnie de transport aérien Air Algérie, affiliées à l’UGTA, se sont réunis, hier à Alger, en dépit du refus catégorique de l’administration de leur accorder la salle de maintenance située à l’aéroport d’Alger. Ils menacent de recourir à un débrayage national dans un délai d’une semaine si leurs revendications ne sont pas satisfaites.
La réunion d’hier fait suite à celle tenue le 14 avril dernier à Alger, autour des mêmes préoccupations.

Finalement, c’est à l’extérieur, sous un palmier, que la réunion des douze syndicats d’Air Algérie (affiliés à l’UGTA) a eu lieu à l’aéroport d’Alger. A l’ordre du jour : le «marasme» qui affecte le climat de travail au sein de l’entreprise, mais également la non-reconnaissance du secrétaire général du syndicat et du Conseil de participation, dont le mandat a expiré en… 2004. Les syndicalistes menacent de recourir à un débrayage national si la centrale syndicale continue de leur «refuser le droit d’élire» leurs organes représentatifs et si le directeur général de l’entreprise «persiste à poursuivre le plan de restructuration de l’entreprise en l’absence d’un débat avec les travailleurs». Pendant près de deux heures, les secrétaires généraux des sections syndicales des pilotes, du technique spécifique, du technique support, du fret, des œuvres sociales, du DIT Kouba, de la DOS, du personnel navigant commercial, du catering, du DOA sol, du DRCA et du siège ont mis l’accent sur la nécessité de «renforcer les rangs des travailleurs et d’aller au plus vite» vers une conférence nationale dans l’objectif d’élire un secrétaire général afin «de joindre l’action à la parole», a indiqué le secrétaire général du syndicat des pilotes.

Pour lui, la situation au sein de la compagnie «est très précaire et nécessite la conjugaison des efforts pour réclamer, dans la légalité et le calme, un cadre serein de négociation dans le seul but de préserver le pavillon national des turbulences». De ce fait, tous les syndicalistes ont exprimé, souligne-t-il, leur refus de reconnaître la légitimité au secrétaire général nommé, selon lui, par la centrale syndicale il y a plus d’une année. «Nous avons retenu le principe d’aller vers une conférence nationale que la centrale syndicale, depuis le début de l’année, refuse d’autoriser. Nous laissons une semaine aux responsables pour nous donner une réponse favorable. Dans le cas contraire, nous allons nous réunir, au plus tard à la fin de la semaine prochaine pour décider d’un débrayage dont la nature sera déterminée ultérieurement», a déclaré M. Bensaber, secrétaire général de la section des pilotes.


D’autres syndicalistes ont fait état de «la situation d’anarchie» en matière de gestion des fonds des œuvres sociales de la compagnie par des personnes «dont la représentativité est contestée». D’ailleurs, précise-t-on, les représentants du personnel navigant ont refusé de siéger avec le secrétaire général du syndicat de l’entreprise au sein de la commission de révision du régime de travail, il y a à peine quelques jours. «Une réaction qui a poussé la direction générale à le remplacer par le directeur des ressources humaines avec lequel un protocole d’accord a été signé.» Pour de nombreux participants à la réunion d’hier, «cette désorganisation des plus hautes structures représentatives a ajouté au malaise déjà profond qui secoue la compagnie. L’absence de débat a fait naître d’innombrables îlots de contestation qu’il sera difficile de contenir. C’est en profitant de cette situation délétère et anarchique que la direction générale a réussi à procéder à la restructuration tant décriée de certaines activités de la compagnie». La première victime de cette restructuration, révèlent nos interlocuteurs, a été l’activité maintenance dont le personnel mène depuis quelques jours des actions de protestation ; la dernière : un arrêt de travail d’une heure organisée vendredi dernier à l’aéroport d’Alger. Hier, les syndicalistes ont exprimé leur solidarité et se sont entendus pour conjuguer leurs actions de protestation.


Il est important de préciser que la réunion d’hier fait suite à celle tenue le 14 avril dernier à Alger, autour des mêmes préoccupations, «dans le but évident de défendre les droits des travailleurs et la survie du pavillon national», lit-on dans le communiqué affiché dans les structures d’Air Algérie et qui a sanctionné la rencontre. Dans cette déclaration de quatre pages, signée par les secrétaires généraux de douze sections syndicales de l’entreprise, il est exigé l’annulation de toutes les décisions prises par le Comité de participation depuis le 31 août 2009, parmi lesquelles «le plan de restructuration qui a fait naître un organigramme pléthorique qui a conduit aux difficultés énormes dans lesquelles se débat la compagnie». Les syndicalistes ont également demandé l’abrogation de l’accord salarial qualifié de «honteux» et «n’ayant pour seul effet que le sentiment d’injustice pour une large frange des travailleurs de la compagnie», avant d’interpeller les autorités sur la nécessité de «reconsidérer le démembrement opéré au pavillon national, en l’absence de débat et d’un cadre légal de participation des travailleurs». Pour eux, «l’heure est grave. La compagnie est menacée dans sa pérennité comme elle ne l’a jamais été». Ils ont, de ce fait, appelé l’ensemble des travailleurs «à se concerter pour mettre fin à la descente aux enfers que vit le pavillon national ces dernières années».
Salima Tlemçani

source:http://www.elwatan.com/actualite/air-algerie-risque-la-paralysie-12-05-2011-124143_109.php
Revenir en haut Aller en bas
Rafikpilote
Admin
Admin


Messages : 1651
Points : 4659
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 36
Localisation : DAAG
Humeur : FS

MessageSujet: Re: Air Algérie risque la paralysie   Ven 13 Mai - 16:52

merci pour l'info kamil

_________________
 

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
http://rafikpilote.e-monsite.com
mahmoud
Pilote
Pilote


Messages : 525
Points : 3164
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 24
Localisation : chechell / tipaza
Humeur : fsx

MessageSujet: Re: Air Algérie risque la paralysie   Sam 14 Mai - 22:37

merci kamil

_________________






I5 2500K @ 4GHZ/ASUS P8P67/ATI 6590 1GO@CORSAIR VENGEANCE 4GO @1600MHZ/CORSAIR H80/COOLER MASTER GX650 WATT/COOLER MASTER CENTURION 590
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Air Algérie risque la paralysie   Aujourd'hui à 19:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Air Algérie risque la paralysie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Air Algérie risque la paralysie
» Des passagers d'Air Algérie bloqués pendant trois jours
» Au risque d'être ridicule ... :s
» très gros new ( risque d'évanouissement pour les gros fan )
» pieces de rechanges Air Algérie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum-DZ Flight Simulator :: Info - News-
Sauter vers: